Famille de geeks
Une famille complètement 633<

Naissance d'un geek

lun. 20 avril 2009 / planet-libre Internet Opensource

Bienvenue dans ce blog, ceci est mon premier billet, je vais essayer de retracer mon parcours dans le monde de l’informatique et expliquer le but de ce blog.

Dés mon plus jeune âge, j’ai toujours été attiré par le monde de l’électronique et de la robotique. J’ai eu l’occasion de toucher pour la première fois une console dans les années 80, cette console s’appelait Coleco, c’est une sorte de mini réplique de borne d’arcade, avec son affichage fluorescent style calculatrice de l’époque. Vient ensuite dans la même période, une console de jeux, dont j’ai oublié le nom, qui était une sorte d’Atari 2600 avec le jeu culte pong

Copie d'ecran de pong
Philips VG5000
24Ko de RAM / 18Ko de ROM, le langage Basic était intégré directement dans la ROM, j’ai fait mes premiers programmes Basic avec cet ordinateur.
MSX Canon V20
64Ko de Ram / 32Ko de ROM, le Basic était également inclus. cet ordinateur possédait un port cartouche, une révolution pour l’époque, auparavant on chargeait les programmes avec un magnétophone.Pour mes premières tentatives de crackage, j’essayais de copier les données contenues dans une cartouche (logiciel de dessin) à l’aide des commandes peek et poke (un début dans la programmation en assembleur)
Amstrad_CPC_6128
128Ko de RAM / 48Ko de ROM l’ordinateur était souvent livré avec son moniteur monochrome(la couleur pour les fortunés), il disposait de 3 résolutions vidéos( 2 couleurs en haute résolution (640×200), 4 couleurs en moyenne résolution (320×200) et de 27 couleurs en basse résolution (160×200). C’est avec cette machine que j’ai commencé à me lancer véritablement dans la programmation. J’ai aussi fait mes premiers pas en Assembleur Z80, et réussi mon premier crack Tennis Great Court. L’internet n’existait pas à l’époque, les échanges se faisaient via des messages interposés dans les magazines informatiques, on s’échangeait donc les disquettes via des courriers envoyés par La Poste(ex PTT). Il fallait attendre entre 15 et 30 jours pour recevoir son colis.
Amiga_500
512Ko de RAM Motorola 68000, l’une de mes machines préférées, j’ai également programmé en assembleur sur celle ci, avec 2 potes, on développait des démos et des jeux en essayant d’exploiter au maximum les possibilités de cette machine (Paula, Denise, Copper, Fat Agnus, DMA, ect…). On pouvait atteindre 4096 couleurs en mode HAM, une révolution pour l’époque.
Génération x86
Ces machines me faisaient regretter de loin mon Amiga cadencé à 7,14Mhz, j’ai découvert le langage Turbo_Pacal, excellent langage de Programmation Orientée Objet, j’ai aussi essayé de bricoler mon PC avec ma Bible du PC, hélas je n’ai jamais retrouvé l’extase que me procurait l’Amiga. J’ai connu des OS comme GeoWorks et OS/2_Warp.
HP48
Excellente calculatrice autant sur sa partie logiciel que son langage machine, je me souviens avoir écrit des programmes en pur langage machine (j’écrivais mon programme assembleur sur papier et je transformais manuellement en langage machine, les erreurs d’assemblage étaient à éviter, sinon reset garanti !!)
TI-92
De base cette calculatrice ne permettait pas de programmer en assembleur, des passionnés avaient trouvé une astuce en y injectant une sauvegarde modifiée qui permettait par la suite de programmer en assembleur. je me souviens qu’en BTS on était environ 4 à avoir cette calculatrice hors norme, notre prof nous donnait des exercices afin de biaiser la calculatrice
Internet
Mes premières connexions à internet se sont faites grâce au Minitel via 3617 Teaser et divers serveurs BBS, j’étais déjà émerveillé par le système Usenet sur lequel on pouvait poser une question à un problème, et de recevoir quasiment quelques jours plus tard une réponse à celui-ci.
Linux et l’Open_source
J’ai commencé à m’intéresser à linux en 1996 pour son système multi-tâches et multi-utilisateurs, ma première distribution a été une slackware installée à partir d’une dizaine de disquettes, j’ai vu passer une dizaine de distribs(Slackware, Red-Hat, Mandrake, Debian, Gentoo, Ubuntu, Archlinux) avant de me stabiliser avec 2 distribs Debian(serveur), Archlinux (desktop).

Edit

Je dois avant tout vous présenter mes excuses pour cette longue et laborieuse lecture de ce premier billet « bourré » de fautes. L’orthographe n’a jamais été mon fort, comme vous avez pu le constater. J’avais alors demandé à ma secrétaire privée (ma femme) de m’aider à les corriger, chose que nous avions faites. J’ai hélas, par mégarde, publié la version non corrigée. J’ai vraiment envie d’écrire ce blog, car c’est pour moi un moyen de revoir les bases du français. Promis à l’avenir, je ferais plus attention.

Pour finir voici quelques photos

Game & Watch Jaquette jeux VG5000 VG 5000 MSX V20 GeoWorks Great Court sur Amstrad Amiga 500

7 réponses à Naissance d’un geek

  1. comment2 G2 dit :

    Pitié un petit effort sur l’orthographe.

  2. Bien le bonjour,
    Et bienvenue dans le monde de la blogosphère ;)
    CiaO ++

  3. comment4 Maitre Capello dit :

    J’ai un parcours assez similaire au tien, mais avec les fautes d’orthographes en moins ;-)

  4. comment-12 lolovroom dit :

    Salut,

    Il semble me souvenir que le point commun entre l’amiga 500 et la ti92 c’est le 68000 non ?

  5. comment-14 b_adele dit :

    @lolovroom, tout à fait.

  6. comment-17 djib dit :

    Great Court… que de bons moments… *snif*

  7. comment-19 neurosoup dit :

    Les vidéojeux philips : la pub me fait fortement penser aux pub Wii actuelles, très familiales. On ne fait que réinventer sans cesse la roue dans l’informatique…

Bruno Adelé

A propos de Bruno Adelé

Agé de 40 ans avec 20 ans d'expérience dans le développement et dans le réseau (y compris internet). Passionné d'informatique depuis son plus jeune âge, a un faible pour les logiciels libres. En recherche d'opportunité dans la région de Montpellier pour exercer sa passion, de préférence dans la R&D

Comments